Le producteur de Running Man interviewé

L’émission phare des programmes de variété sur SBS, Running Man traverse une période nouvelle, renforçant ses personnages et invitant chaque semaine des célébrités encore plus connues.

Malgré le fait que le public ne soit conscient que de ce qu’il voit à la télévision, beaucoup de travail se fait en coulisses pour construire un épisode. Le producteur principal de l’émission de variété populaire, Cho Hyo Jin, s’est récemment entretenu avec Osen pour une interview brève.

==========

Actuellement, vous menez une bataille d’audimat avec ’1 Night 2 Days’
Pour être franc, je n’ai que faire de l’audimat. Si cela m’importait vraiment, j’aurais changé le format de l’émission il y a 2 ans et demi. Je ne regarde pas non plus les graphiques de chaque minute . Soit les scénaristes me disent « les taux d’audimat sont sortis », soit je reçois un message de mes amis me félicitant pour les bons taux, et c’est à ce moment-là que je regarde.

Vous êtes en charge de l’émission phare des programmes de variété de SBS. N’est-ce pas un fardeau?
Bien sûr que si, c’est un fardeau. J’essaie tout le temps de ne pas perdre la face et d’avoir à l’esprit des objectifs plus grands. Notre devise est « Ne faîtes rien qui pourrait nous mettre dans l’embarras », en particulier parmi nos collègues dans ce domaine.

On a accusé l’émission d’être écrite. Gary a annoncé son départ, et vos taux d’audimat ont baissé. Il y a bien eu des moments où vous vous êtes senti frustré ?
Cela ne m’importait pas. Je ne lis pas beaucoup d’articles et je ne surfe pas souvent sur Internet. Je me vexe facilement donc j’essaie d’éviter ce genre de choses (rires).
Les articles importants, je les lis quand mes rédacteurs me disent que je dois le faire. Lorsque je reçois des appels de journalistes et que je réponds « Je vais vérifier », ce n’est pas que je me cache mais que je ne sais réellement pas. A part la production du programme, je ne me focalise sur rien d’autre, pas même sur les taux d’audimat. Je me concentre simplement sur quelque chose dont je peux être fier.

L’émission a perduré avec l’équipe actuelle pendant un bon moment. Projetez-vous de changer l’équipe ou bien le format?
Si vous pensez au concept de « saison », notre concept change chaque semaine donc je ne sais pas si c’est nécessaire. Les membres pensent qu’ils ont encore beaucoup à découvrir. Par exemple, les maladresses de Ji Suk Jin sont une chose qui sont arrivées récemment. Les membres actuels sont tous bons et nous avons beaucoup d’invités, donc je ne pense pas qu’il y aura des problèmes.

L’émission a perdu la « face » suite au départ de Song Joong Ki. Projetez-vous de le remplacer?
Joong Ki était un membre avec une bonne image, mais à l’époque, il s’agissait d’une décision inévitable, donc nous nous sommes séparés avec de bons sentiments. Cependant, j’aime les 7 membres. Nous pouvons avoir 2 ou 3 invités dans un épisode et, à bien des niveaux, la production est plus aisée avec 7 membres. Je n’ai pas vraiment pensé à ajouter un membre.

En tant que producteur, quelles sont les qualités de chacun des membres?
Tout le monde le sait mais Yoo Jae Suk a un doux charisme qui lui permet de mener l’équipe entière avec lui. Il est aussi adepte du fait de souligner le concept de la semaine. Quand nous prévoyons un nouveau sujet, il est celui qui dit « nous sommes supposés faire comme cela ». Grâce à cela, le public suit l’émission plus facilement. La manière avec laquelle il souligne le point central ou le thème d’un épisode que l’on a prévu est géniale.

Kim Jong Kook a l’image de la puissance dont l’émission ne peut se passer. Dans le prochain épisode avec Choo Sung Hoon, les deux vont être engagés dans un combat. Il agit également en tant que « contre-personnage » vers lequel les membres peuvent courir. On dit que tous les programmes ont besoin d’un « méchant » mais Kim Jong Kook n’est pas méchant; il a plutôt un  rôle d’ennemi. Il a aussi ses défauts et n’est pas trop fort, donc cela s’ajoute à ses mérites.

Cela me rend fier de voir Song Ji Hyo défendre sa place parmi les garçons. Elle correspond à la tendance actuelle qui est de mettre en avant des femmes de caractère qui ne prétendent pas être fragiles. Elle ne donne pas une image faible, mais a un pas rapide et est capable de faire face à un ennemi ou à une mission sans trop réfléchir.

Je n’arrive pas à croire que ça fait que 2 ans que Lee Kwang Soo a commencé la variété. Il apprend très vite. Il est aussi le plus jeune, donc reçoit beaucoup d’affection sur le tournage car il traite ses hyungs avec considération. Les membres sont tous joueurs avec lui et cela se voit dans les derniers épisodes. Il pense aussi de manière différente des autres et agit de sorte à ajouter un peu de piment au programme. Il n’avait jamais fait de variété auparavant, mais il s’améliore de manière remarquable. Nous avons bien fait de le choisir.

Gary est connu pour avoir de la répartie. C’est un soulagement de voir qu’il peut montrer cette qualité dans l’émission. Peut-être parce que c’est un parolier, mais sa manière de parler, un peu comme un poète, est différente. Il n’en a pas l’air mais il est populaire auprès des filles (rires).  Cela ne se voit peut-être pas à l’extérieur mais il a beaucoup de charmes à l’intérieur. Il semble innocent mais excelle à faire des phrases de drague, et c’est sa vraie personnalité.

Ji Suk Jin s’occupe très bien des plus jeunes en coulisse. Il n’hésite pas à utiliser son corps, et malgré son âge, fait des gags avec son corps, même si son corps ne l’écoute pas (rires). Ce n’est pas facile pour le doyen de faire ce genre de choses, donc je suis très reconnaissant envers lui.

HaHa est quelqu’un à qui je peux tout confier. Il a de bonnes bases. Il comprend la façon dont les producteurs veulent que quelque chose soit interprété et le fait. Il y a des qualités propres à Yoo Jae Suk que je peux retrouver chez HaHa. Lui-même dit qu’il a appris ses qualités de Yoo Jae Suk. Il lui a bien appris.

Source: Allkpop
Traduction: Running Man France

Vous aimerez aussi...